L'étrange courrier de Georges Tron à Pierre Lellouche

"Le Parisien" révèle que la justice s'intéresse actuellement à une lettre "embarrassante" du député, poursuivi pour viols, au secrétaire d'Etat au Commerce extérieur.

Le député-maire de Draveil (Essonne), Georges Tron, lors d\'une réunion à Villeurbanne (Rhône), le 12 avril 2011.
Le député-maire de Draveil (Essonne), Georges Tron, lors d'une réunion à Villeurbanne (Rhône), le 12 avril 2011. (PASCAL FAYOLLE / SIPA)

C'est un courrier "embarrassant" envoyé par Georges Tron que révèle Le Parisien mercredi 21 décembre. Selon le quotidien, le député-maire de Draveil (Essonne), poursuivi pour viols, a en effet adressé au mois de septembre une lettre au secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, lettre qui aujourd'hui intrigue les enquêteurs.

Tron y sollicite en effet l'intervention des services de Lellouche auprès de l'administration fiscale, afin que celle-ci traite avec indulgence le dossier de Willy Bernard, ancien dirigeant du club de foot d’Angers (Maine-et-Loire) et patron d'une entreprise spécialisée dans les panneaux solaires.

Tron dénonce "un complot" contre lui

Selon Le Parisien, Georges Tron a rédigé cette demande sous la pression de deux hommes, qui lui ont assuré être en possession d'un enregistrement sonore prouvant que l'une de ses assistantes l'accusant de viols a menti. Ils auraient ainsi essayé de "monnayer" cette "preuve (...) en échange d’un coup de pouce à Willy Bernard, condamné début 2011 en première instance à deux ans de prison avec sursis pour abus de biens sociaux et qui connaît quelques démêlés avec le fisc".

L'entourage de Pierre Lellouche confirme avoir reçu cette lettre, mais assure "bien évidemment" ne pas y avoir donné suite. Quant à Georges Tron, il dénonce par la voix de son avocat "un complot" et "un piège", affirmant que "cette histoire relève de la mythomanie complète"