Justice : l’association Anticor perd son agrément

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Justice : l’association Anticor perd son agrément
Justice : l’association Anticor perd son agrément Justice : l’association Anticor perd son agrément (France 3)
Article rédigé par France 3 - C. Motte, A. Mezmorian, D. Fossard, Y. Chen Le Men
France Télévisions
France 3
L'association Anticor, qui lutte contre la corruption, a perdu son agrément. Que deviendront alors les procédures judiciaires en cours, dont certaines sont sensibles ? Anticor va faire appel de la décision.

C’est une association connue pour lutter contre la corruption depuis plus de 20 ans. Anticor est impliquée dans 159 procédures, souvent des affaires politico-financières. Par exemple, elle a porté plainte contre le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, ou encore contre le secrétaire général de l’Élysée. Le 23 juin, l’association a perdu l’agrément qui lui permet de porter plainte et de se constituer partie civile devant la justice. Une décision injuste et violente pour la présidente.

Une procédure de renouvellement irrégulière

"L’action des associations dérange le pouvoir sans aucun doute. Cette annulation constitue une atteinte grave à la démocratie ainsi qu’aux libertés associatives en France", dénonce Élise Van Beneden, présidente de l'association Anticor. 

L’agrément avait été renouvelé par Jean Castex en 2021, mais dans la foulée, deux anciens membres de l’association avaient saisi la justice. Pour eux, la procédure de renouvellement est irrégulière, et Anticor ne respecterait pas l’indépendance inhérente à son activité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.