Joggeuse tuée près de Toulouse en 2011 : Laurent Dejean reconnu coupable du meurtre de Patricia Bouchon et condamné à 20 ans de prison

Les jurés n'ont pas suivi l'avocat général, qui demandait son acquittement.

Au procès du meurtre de Patricia Bouchon, le 14 mars 2019 à Toulouse.
Au procès du meurtre de Patricia Bouchon, le 14 mars 2019 à Toulouse. (PASCAL PAVANI / AFP)

Laurent Dejean est reconnu coupable. Vendredi 29 mars, les jurés de la cour d'assises de Haute-Garonne ont tranché entre les convictions d'une famille meurtrie et les réquisitions d'acquittement. Laurent Dejean a été condamné à 20 ans de prison pour le meurtre de Patricia Bouchon, près de Toulouse en février 2011.

Jeudi 28 mars, et après 11 jours de procès, l'avocat général David Sénat avait longuement requis, avec pédagogie et fermeté, l'acquittement : "Il est possible que Laurent Dejean soit coupable mais les preuves font défaut"

En 2011, cinq jours après la disparition, un témoin s'était présenté aux enquêteurs. Il avait déclaré que quelques secondes après avoir croisé une joggeuse, il avait failli emboutir une Clio stationnée à contre-sens, tous feux éteints, dans laquelle se trouvait un homme barbu. A partir de ce témoignage, un portrait-robot du suspect a été réalisé et plusieurs personnes ont affirmé reconnaître Laurent Dejean, dont son ex-compagne. Son ADN n'a jamais été retrouvé et il a toujours nié être impliqué dans le meurtre de la joggeuse.