Journée "justice morte" : 4 000 à 7 000 avocats et magistrats défilent à Paris contre la réforme

Ils protestent contre le projet de loi qui doit être présenté en Conseil des ministres le 18 avril.

Des avocats et magistrats défilent à Paris, le 11 avril 2018, pour protester contre le projet de réforme de la justice.
Des avocats et magistrats défilent à Paris, le 11 avril 2018, pour protester contre le projet de réforme de la justice. (JEROME CHOBEAUX / CROWDSPARK / AFP)

Contre "une justice sans juge" et pour une "justice de proximité". Des milliers d'avocats, magistrats et greffiers ont manifesté, mercredi 11 avril à Paris, contre le projet de réforme de la justice. Derrière la banderole "Pour une justice de qualité et accessible", les manifestants, qui étaient 4 000 selon la police et entre 6 000 et 7 000 selon les organisateurs, ont marché de la place du Châtelet jusqu'à la rue de la Paix, toute proche de la place Vendôme, où se situe le ministère de la Justice.

Un clin d'œil aux cheminots

"Cheminot en robe noire", selon une pancarte, des avocats en robe des barreaux venus notamment de Dieppe, Amiens, Bethunes, Aix-en- Provence, Libourne, Bayonne, Tours ont participé à ce défilé dans la capitale. A quelques jours de la présentation en Conseil des ministres, le 18 avril, du projet de loi de Nicole Belloubet, d'autres rassemblement étaient organisés ailleurs en France, notamment à Annecy (Haute-Savoie), Marseille (Bouches-du-Rhône) et Nice (Alpes-Maritimes).

En octobre, le gouvernement avait lancé cinq grands chantiers : les procédures pénale et civile, le sens et l'efficacité des peines, l'organisation territoriale, la numérisation. Ce projet, très vaste, a déjà provoqué plusieurs journées de mobilisation, particulièrement suivies chez les avocats. "Je n'entends pas cette défiance, j'entends le besoin de dialoguer", a réagi sur franceinfo, la ministre Nicole Belloubet.