Versailles : perpétuité requise contre Francis Heaulme

La cour d’assises des Yvelines se prononcent vendredi 21 décembre en appel sur le sort de Francis Heaulme. Le tueur en série est accusé du meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986.

FRANCE 3

Francis Heaulme a déjà été condamné à la perpétuité. Le tueur en série a eu l’occasion de s’exprimer une dernière fois. Il est accusé du meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986. "Les mots de Francis Heaulme ont été brefs. À la question du président, avez-vous quelque chose à ajouter pour votre défense, Francis Heaulme répond : ‘oui, Montigny-lès-Metz ce n’est pas moi.’ Il ne dit rien de plus. Il se rassoit, les bras croisés, presque stoïque dans le box des accusés", explique la journaliste Manon Bougault, en duplex dans le 12/13 de France 3 depuis la cour d’assises de Versailles (Yvelines).

Absence de preuves matérielles

Et la journaliste d’ajouter : "Tout au long de ce procès, Francis Heaulme n’a pas parlé. Il a murmuré presque sans émotions. Aujourd’hui encore, il se dit innocent. La cour a dû lutter contre le temps, contre la distance qui a séparé les faits, trente-deux ans. Des témoins ne se sont pas présentés, d’autres ont eu du mal à se souvenir des faits. S’ajoute à cela l’absence de preuves matérielles. Le verdict est attendu dans la journée."

Le JT
Les autres sujets du JT
Francis Heaulme lors de son procès en appel pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), à la cour d\'assises des Yvelines à Versailles, le 4 décembre 2018.
Francis Heaulme lors de son procès en appel pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), à la cour d'assises des Yvelines à Versailles, le 4 décembre 2018. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)