Disparition d'Estelle Mouzin : l'alibi de Michel Fourniret mis à mal

Monique Olivier est revenue sur l'alibi qu'elle avait fourni à son mari, Michel Fourniret, ravivant la piste écartée il y a quelques années.

franceinfo

Le tueur en série Michel Fourniret est-il lié à la disparition d'Estelle Mouzin ? Seize ans après les faits, les déclarations de son ancienne épouse Monique Olivier, jeudi 21 novembre, face à la juge, ont relancé l'enquête. Car désormais, le tueur en série n'a plus d'alibi. "Monique Olivier a dit à la juge d'instruction qu'elle avait bien passé un appel au fils de Michel Fourniret le 9 janvier 2003, à sa demande, ce qui signifie que Michel Fourniret n'était pas en Belgique le jour de la disparition d'Estelle Mouzin", explique au micro de franceinfo, Me Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier.

Une véritable avancée

Le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin, 9 ans, disparaît en rentrant de l'école, en région parisienne. Malgré la mobilisation de ses proches pour connaitre la vérité, elle n'a jamais été retrouvée. Suspecté dans un premier temps, Michel Fourniret est à l'époque mis hors de cause, car il a un alibi. Ce jour-là, il dit avoir téléphoné à son fils depuis la Belgique. Un alibi qui ne tient plus. Pour la famille d'Estelle Mouzin, c'est une véritable avancée. La nouvelle audition de Michel Fourniret dans ce dossier pourrait intervenir rapidement. La piste du tueur des Ardennes est de nouveau au cœur de l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Montage d\'une photo d\'Estelle Mouzin (à gauche), issue de l\'avis de recherche lors de sa disparition en 2003 et d\'une photo distribuée par la police à la presse le 19 janvier 2010, la représentant vieillie.
Montage d'une photo d'Estelle Mouzin (à gauche), issue de l'avis de recherche lors de sa disparition en 2003 et d'une photo distribuée par la police à la presse le 19 janvier 2010, la représentant vieillie. (POLICE / AFP)