Condamnée à 500 euros d'amende pour avoir nourri des chats errants

Sa voisine l'a dénoncée, excedée par les allées et venues quotidiennes des animaux. 

Des jeunes de 12 ans sont accusés d\'avoir torturé une chatte à Vauvert (Gard), le 31 octobre 2014. 
Des jeunes de 12 ans sont accusés d'avoir torturé une chatte à Vauvert (Gard), le 31 octobre 2014.  (SÉBASTIEN HERENT / BIOSPHOTO / AFP)

Ce qui semble une généreuse idée est en fait un délit. Une retraitée de Mâcon a été condamnée à 500 euros d'amende pour avoir nourri des chats errants, rapporte dimanche 20 juillet Le Journal de Saône et Loire. Déjà propriétaire de quatre chats, elle avait pris l'habitude de nourrir quotidiennement ceux du quartier. 

Mais, après son déménagement, les animaux ont continué à venir, excédant l'une de ses voisines, qui l'a dénoncée. Celle-ci arguait que la retraitée "avait abandonné les animaux, désormais 'sa' propriété". Le tribunal l'a condamnée notamment sur la base de l'article 120 du règlement sanitaire de la préfecture de Saône-et-Loire, détaillé par le quotidien régional. Selon celui-ci, des gestes répétés et continus concernant l’assistance à animal en difficulté sont interdits, notamment pour des motifs d'hygiène et de santé publique.