Autisme : l'État condamné à verser 240 000 euros de dédommagements à sept familles

Le tribunal administratif de Paris a condamné l'État pour ne pas avoir pris en charge les enfants autistes de sept familles.

France 2

Les parents d'Harry se sentent enfin entendus par la justice française. Pour la première fois, l'État a été condamné, ce 23 juillet, pour sa carence dans la prise en charge de leur enfant autiste. "La décision d'aujourd'hui ne changera rien à court terme dans la vie d'Harry, mais ça donne de l'espoir j'espère pour d'autres familles", commente Hannah de Goullard, sa mère.

13 000 enfants sans solution

Ce combat, ils l'ont mené pour leur fils diagnostiqué autiste à l'âge de quatre ans et qu'ils gardent à la maison. Faute de place, il n'a jamais pu aller à l'école. "On se bat depuis des années pour que Harry puisse y rentrer. Le problème c'est que vous avez des listes d'attente qui sont interminables. Donc en pratique, il n'a aucune chance d'y rentrer", ajoute Yvan de Goullard. Harry a aujourd'hui sept ans.
Comme lui, 13 000 enfants handicapés sont sans solution éducative. 6 500 sont exilés en Belgique. Les sept familles ont obtenu 240 000 euros d'indemnités. Le gouvernement ne fera pas appel.

Le JT
Les autres sujets du JT