Cet article date de plus de neuf ans.

Argenteuil : affrontements entre la police et 60 habitants

Mardi soir, une jeune femme portant le voile intégral, a été arrêté par la police face à la basilique d'Argenteuil dans le Val d'Oise. De violents affrontements ont opposé mardi soir des policiers à une soixantaine d'habitants d'Argenteuil.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Fred Haslin Maxppp)

Mardi, tout est parti d'un contrôle
d'identité. En plein centre-ville d'Argenteuil, à quelques mètres de la
basilique. Dans une zone piétonne où les jeunes aiment se retrouver en début
de soirée.

Il est 19h. Une jeune femme
portant le voile intégral est priée de décliner son identité aux policiers. Dans un premier temps, elle
accepte. Mais très vite un attroupement se forme. Une soixantaine
d'habitants qui ne comprennent pas le sens de cette intervention. Le ton monte.

Les policiers auraient ensuite fait
usage de bombes lacrymogènes et de flashball, d'après le maire socialiste de la
ville Philippe Doucet. "J'ai saisi le préfet
parce que [la réaction des policiers] n'était pas totalement proportionnée
".

"La police doit agir dans le cadre des lois de la République, mais
respectant la proportionnalité des faits et être modéré dans l'usage des gaz lacrymogènes."

A l'issue de ces
affrontements deux jeunes gens ont été interpellés. La loi du 11 octobre 2010
interdit de dissimuler son visage dans l'espace public. Les contrevenants
risquent 150 euros d'amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.