Cet article date de plus de six ans.

Affaire Bettencourt : de la prison ferme pour Jean-Marie Banier et Patrice de Maistre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après cinq longues semaines d'audience à Bordeaux, c'est l'heure des réquisitions. Une équipe de France 3 fait un point sur l'affaire.

L'affaire Bettencourt va bientôt connaitre son épilogue. Après cinq semaines d'audiences, les dernières réquisitions ont eu lieu ce vendredi 20 février. Après sept heures d'audience, Jean-Marie Banier est sorti sonné. Le procureur l'a qualifié de "prédateur". "Vous êtes un manipulateur", lui a-t-il dit avant de requérir trois ans de prison fermes et la confiscation de ses biens.

Eric Woerth relaxé

Pour le procureur, cinq des dix prévenus sont des "prédateurs" et doivent être condamnés. Il requiert entre autres trois ans, dont 18 mois fermes, à l'encontre de Patrice de Maistre, l'homme de confiance qui a "trahi pour rejoindre la meute et profiter du festin" selon le procureur. Pour les cinq autres prévenus, la relaxe a été requise. Parmi eux, Éric Woerth. Selon le procureur, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy n'est pas coupable d'abus de faiblesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.