L'Argentine légalise l'IVG

L’Argentine a adopté le projet de loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse. Une évolution sociétale rare en Amérique latine.

FRANCEINFO

Après l’attente, le soulagement. Dans les rues de Buenos Aires, en Argentine, les militantes favorables à l’avortement exultent mardi 29 décembre. En pleine nuit, une marée humaine a lâché prise dans une immense clameur de joie et un déluge de vert, la couleur choisie pour leur combat. C'est historique : les sénateurs argentins ont voté la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Un soulagement après 15 années de lutte. "Je suis très contente, je n'arrive pas à le croire, je vous jure c’est fou", confie une femme, les larmes aux yeux.

38 000 femmes hospitalisées pour des complications

Devant le Parlement, du vert, mais aussi du bleu, celui des anti-IVG. Deux couleurs pour un pays divisé sur la question : l'Argentine catholique a beaucoup prié devant le Parlement pour que le projet de loi ne passe pas. Le camp est très amer, mercredi 30 décembre. Pour rappel, chaque année dans le pays, 38 000 femmes sont hospitalisées pour des complications après un avortement clandestin. Après Cuba, le Guyana et l’Uruguay, l'Argentine est le premier grand pays d'Amérique latine à légaliser l'avortement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Argentine ravie que son pays ait légalisé l\'IVG
Une Argentine ravie que son pays ait légalisé l'IVG (FRANCEINFO)