Rennes : des incidents lors d'une manifestation contre la loi immigration

Plusieurs centaines de personnes ont défilé jeudi soir dans le centre de Rennes pour dénoncer la loi immigration, brisant au passage plusieurs vitrines de commerces et brûlant des poubelles.
Article rédigé par franceinfo - Avec France Bleu Armorique
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une enseigne de vêtements a été prise pour cible à Rennes par des manifestants contre la loi immigration qui ont brisé la vitrine et emporté des vêtements, le 25 janvier 2024. (JULIEN PROUVOYEUR / RADIO FRANCE)

Plusieurs centaines de manifestants sont réunis à Rennes (Ille-et-Vilaine) contre la promulgation de la loi immigration dans la soirée du jeudi 25 janvier. Plusieurs feux ont été allumés par les manifestants place Hoche, dans le centre-ville, a constaté le journaliste de France Bleu Armorique sur place.

Selon la préfecture, trois vitrines ont été brisées et deux barricades de feux de poubelles ont été dressées par les manifestants. À 23h15, la manifestation a été dispersée, poursuit la préfecture. Le préfet condamne également des "jets de projectiles sur les forces de l'ordre"

Cette manifestation sauvage, à l'appel de plusieurs mouvements d'extrême gauche, rassemblait environ 450 personnes en début de soirée selon la préfecture. Parti de la place Sainte-Anne vers 20h30, le cortège a sillonné le centre-ville derrière une banderole proclamant "loi raciste réponse anti fasciste".

Une enseigne de vêtements a également été prise pour cible par des manifestants qui ont brisé la vitrine et emporté des vêtements. Plusieurs autres magasins ont été la cible de pillages. De nombreuses poubelles ont été incendiées et des voitures endommagées. Des barricades faites de poubelles et de grilles de chantiers ont été érigées en plusieurs endroits du centre-ville. À 23h15, la manifestation a été dispersée, explique la préfecture. Le préfet condamne également des "jets de projectiles sur les forces de l'ordre"

Un feu de poubelle après le passage de la manifestation contre la loi immigration à Rennes, le 25 janvier 2024. (JULIEN PROUVOYEUR / RADIO FRANCE)

"Notre ville et nos commerces doivent être protégés"

"Beaucoup de tristesse, de colère et d’incompréhension ce soir devant les dégradations perpétrées par des extrémistes cagoulés dans le centre-ville de Rennes", écrit la maire sur X. "Notre ville et nos commerces doivent être protégés. Les Rennais en ont assez !" "J’adresse toute ma solidarité et tout mon soutien aux commerçants dont l’outil de travail a été vandalisé. Nous sommes à leurs côtés. Les services municipaux se tiennent prêts à intervenir dès que l’ordre aura été rétabli", termine-t-elle.

Cette manifestation intervient quelques heures après que le Conseil constitutionnel a très largement censuré la loi immigration. Le gouvernement a annoncé qu'il s'apprêtait à promulguer le texte "dans les prochaines heures" pour appliquer les premières mesures "dès ce weekend". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.