Vidéo Démissions à la tête de l'association Le Refuge : "Nous allons faire en sorte qu'elle continue de travailler", affirme la ministre Élisabeth Moreno

Publié
Article rédigé par
Radio France

Élisabeth Moreno a tenu à souligner "le travail remarquable" fait par l'association, qui héberge des personnes homosexuelles rejetées par leur famille, malgré les problèmes pointés dans la gouvernance de la structure.

"Nous sommes en train de réfléchir pour que la structure reparte et que le travail qui est fait continue de l'être, parce qu'il est essentiel pour cette jeunesse", a déclaré sur franceinfo samedi 20 février Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. Plusieurs membres de la direction de l'association Le Refuge, qui héberge des personnes homosexuelles rejetées par leur famille, ont démissionné après des accusations de gestion défaillante. "Nous allons faire en sorte que cette association continue de travailler."

Élisabeth Moreno a tenu à souligner "le travail remarquable" fait par l'association "pour accueillir les jeunes LGBT+ qui sont rejeté par leur famille quand ils font leur coming out". Elle se veut rassurante sur le futur de la structure, malgré les démissions du président et du directeur général. Celles-ci ne remettent "pas en cause la qualité du travail fait par le refuge".

Le 19 février, la fondation Le Refuge a annoncé le départ de ses dirigeants, notamment du président de la fondation Nicolas Noguier, qui avait créé l'association en 2003. Il dirigeait l'association avec son compagnon Frédéric Gal, qui va également quitter ses fonctions de directeur général. Ces démissions font suite à une enquête du site d'investigation Médiapart et un audit indépendant publié le 18 février. Ce dernier a pointé du doigt des "dysfonctionnements structurels", "un climat de défiance et un mal-être au travail d'une partie significative des acteurs" de l'association. Le document évoquait également un "fonctionnement totalement artisanal", reposant sur "des communications informelles, des relations interpersonnelles et une concentration des prises de décisions sur quelques acteurs".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.