Toulouse : un formateur de l'école de police a été interpellé pour harcèlement sexuel dans la rue

Ce policier était déjà visé par 10 plaintes notamment pour harcèlement sexuel.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Toulouse. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un formateur à l'école de police de Toulouse, en arrêt maladie, a été interpellé lundi 5 décembre pour harcèlement sexuel sur la voie publique, a appris ce mercredi franceinfo auprès du parquet de Toulouse, confirmant une information de La Dépêche. 

Ce lundi, ce policier de 53 ans a poursuivi une automobiliste jusqu'au domicile de celle-ci. Une fois devant l'immeuble, il lui a tenu des propos à caractère sexuel. Cette femme a alors contacté son compagnon pour qu'il vienne la secourir et qu'il prévienne les forces de l'ordre. Le suspect a ensuite été interpellé par la police. Durant sa garde à vue, il a reconnu les faits. Un médecin psychiatre a conclu à une altération de son discernement au moment des faits. Il a reçu ce mercredi une convocation pour être jugé le 24 mai 2023, précise le parquet. D'ici là, il est placé sous contrôle judiciaire.

17 victimes recensées 

Ce sous-officier était déjà sous le coup de deux procédures pour des faits de harcèlement sexuel au sein de l'école de police de Toulouse. Dix femmes (neuf élèves gardiennes de la paix et une fonctionnaire de police) ont porté plainte contre ce formateur, selon les informations de France Bleu Occitanie. Les plaintes portent sur des faits de harcèlement sexuel par une personne abusant de son autorité que lui confèrent ses fonctions, d'appels téléphoniques malveillants, de propos à connotation sexiste et sexuelle imposés de façon répétée et par une personne ayant autorité sur la victime. Depuis l'ouverture de l'enquête par l'IGPN, d'autres victimes ont été identifiées. 17 victimes ont été recensées au total.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Harcèlement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.