Victimes d’inceste : quand la parole se libère

Publié Mis à jour
Victimes d’inceste : quand la parole se libère
Article rédigé par
M.Subra-Gomez, C-M.Denis, A.Fajon, G.Liaboeuf - France 2
France Télévisions

Depuis le choc du livre de Camille Kouchner sur le viol de son frère par son beau-père, la commission indépendante baptisée CIIVISE recueille les témoignages d’inceste à travers la France pour apporter une écoute.

Une réunion publique a été organisée par la commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants à Lille (Nord). Jusqu’au dernier moment, certains n’étaient pas sûrs de venir et d’autres n’attendaient que ça. Des victimes d’inceste témoignent devant la commission indépendante qui parcourt la France depuis trois mois.

Près de 9 000 personnes ont déjà apporté leur témoignage

Une femme de 54 ans a vu remonter à la surface de terribles souvenirs. "Je viens de découvrir que j’ai été abusée de 3 à 10 ans. Quand ça vous retombe dessus, tellement d’années après, c’est un tsunami", témoigne-t-elle les larmes aux yeux. À Lille, ce soir-là, il n’y a plus de place pour le silence. Pour des victimes, l’inceste est ancré dans le présent. Une nouvelle réunion publique aura lieu à Paris le 16 février. Près de 9 000 personnes ont déjà apporté leur témoignage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.