Une ancienne chargée de castings accuse Luc Besson d'"agressions sexuelles"

Selon son avocat, le réalisateur se dit innocent et "réserve ses réponses aux enquêteurs".

Le réalisateur français Luc Besson participe à une avant-première, le 20 août 2017, à Pékin (Chine).
Le réalisateur français Luc Besson participe à une avant-première, le 20 août 2017, à Pékin (Chine). (NIU DAQING / IMAGINECHINA / AFP)

Une ancienne collaboratrice du réalisateur Luc Besson a écrit au procureur de la République de Paris, vendredi 6 juillet, pour dénoncer des faits qu'elle qualifie d'"agressions sexuelles", selon une enquête de Mediapart (article abonnés). Contactée par franceinfo, une source judiciaire confirme la réception d'un "témoignage", qui a été "joint à l'enquête" en cours visant le cinéaste déjà visé par une plainte pour viol.

L'ex-directrice de castings, qui a travaillé avec Luc Besson entre 2000 et 2005, décrit à Mediapart des baisers non consentis, des mains aux seins en public et des mains aux fesses. "Fréquemment, Luc Besson me demandait, en présence du technicien, de lui faire une fellation, ce que je refusais systématiquement", ajoute-t-elle.

Besson veut "démontrer son innocence"

D'autres femmes ont témoigné auprès de Mediapart de gestes déplacés de la part du réalisateur. L'une d'entre elles, également actrice, a évoqué des rendez-vous professionnels avec Luc Besson dans des chambres d'hôtel au début des années 2000 et des actes de violence de la part du réalisateur, qui se serait "jeté" sur elle.

Contacté par Mediapart, l'avocat de Luc Besson, Thierry Marembert, a simplement fait savoir que son client "[réservait] ses réponses aux enquêteurs auprès desquels il s’est mis à disposition afin que son innocence soit démontrée". Joint par l'AFP, l'entourage de l'avocat n'a pas souhaité commenter davantage.