Uber : des chauffeurs accusés d'agressions sexuelles en France

Aux États-Unis, le géant du secteur du VTC Uber a révélé avoir enregistré près de 6000 agressions sexuelles en l'espace de 2 ans. En France, les témoignages affluent également. 

france 3

Commander un VTC pour rentrer chez soi en toute sécurité, c'est le réflexe de nombreux Français depuis quelques années. Mais dans certains cas, la course peut virer au cauchemar. Anaïs a été violée par un chauffeur Uber. Son agresseur a été condamné à 8 ans de prison. 

Les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux

Le #ubercestover (Uber c'est fini) est apparu sur les réseaux sociaux tout dernièrement. Sonia confie avoir également été agressée sexuellement par un chauffeur de VTC. Ce même chauffeur aurait agressé une femme deux ans auparavant. Noémie qui avait signalé son agression à la plateforme est très en colère contre Uber. Depuis, le chauffeur a été suspendu. Dans un message posté sur les réseaux sociaux, Uber dit prendre les choses très au sérieux. Marlène Schiappa a annoncé qu'elle devait recevoir la direction d'Uber France la semaine prochaine pour aborder les questions de sécurité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme entre dans le siège de l\'entreprise Uber à San Francisco, le 5 février 2018, en Californie (Etats-Unis).
Un homme entre dans le siège de l'entreprise Uber à San Francisco, le 5 février 2018, en Californie (Etats-Unis). (JOSH EDELSON / AFP)