Cet article date de plus de trois ans.

"On voit encore dans le discours de Catherine Deneuve une mécompréhension de ce qu'est le discours féministe", selon Osez le féminisme !

Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole de l'association Osez le féminisme !, a affiché des réticences, lundi sur franceinfo, après les excuses de Catherine Deneuve dans une tribune tenant à clarifier sa position après avoir signé un texte controversé défendant la "liberté d'importuner".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une banderole de l'association Osez le féminisme !, le 27 décembre 2013, à Paris. (PIERRE ANDRIEU / AFP)

"On ne sera pas d'accord avec Catherine Deneuve visiblement", a conclu, lundi 15 janvier sur franceinfo, la porte-parole de l'association Osez le féminisme !. Raphaëlle Rémy-Leleu a affiché des réticences aux excuses de Catherine Deneuve publiées dans une tribune, parue lundi, dans le journal Libération. La signature de l'actrice d'une tribune réclamant la "liberté d'importuner" et stigmatisant "la haine des hommes" en avait surpris plus d'un.

"Bien de reconnaître qu'il y a eu des outrances"

Raphaëlle Rémy-Leleu estime que l'"on voit encore dans le discours de Catherine Deneuve une mécompréhension de ce qu'est le discours féministe, de ses objectifs et encore des points comme celui de la délation".

"Tout ce que l'on demande, c'est de se débarrasser de la violence que l'on subit en tant que femme", a expliqué la porte-parole de l'association. Cependant, Raphaëlle Rémy-Leleu "trouve ça bien au moins de reconnaître qu'il y a eu des outrances dans les tribunes précédentes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.