Justice : l'actrice Adèle Haenel accuse le réalisateur de ses débuts d'agressions sexuelles

Nouveaux soupçons d'agressions sexuelles dans le milieu du cinéma. L'actrice Adèle Haenel affirme avoir subi des attouchements et avoir été harcelée alors qu'elle était mineure par le réalisateur Christophe Ruggia lors du tournage d'un film. Il nie toute agression. Le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire.

France 3

Adèle Haenel a décidé de briser le silence. Dix-sept ans après les faits, elle accuse Christophe Ruggia qui lui a offert son premier rôle. Elle n'avait alors que 13 ans. "Il ne s'agit pas d'une malencontreuse caresse, mais d'un homme adulte de près de 40 ans qui se retrouve tout seul dans une pièce tous les samedis avec une jeune fille qui a entre 12 et 15 ans et qui essaye de la tripoter. Il ne fait pas qu'essayer d'ailleurs", explique l'actrice sur Mediapart.

La comédienne soutenue par Julie Gayet et Marion Cotillard

Sur les réseaux sociaux, Adèle Haenel a tout de suite reçu le soutien de nombreuses actrices telles que Julie Gayet ou encore Marion Cotillard. Elles saluent son courage. Si la comédienne aujourd'hui âgée de 30 ans se dit aujourd'hui prête à parler, c'est notamment grâce au mouvement Metoo. Mais elle ne souhaite pas pour autant porter plainte. Le parquet de Paris a finalement décidé de se saisir de l'affaire et ouvre une enquête pour agression sexuelle sur mineure de 15 ans. De son côté Christophe Ruggia dément ces accusations. Le cinéaste a été radié de la Société des réalisateurs de films (SRF).

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'actrice Adèle Haenel lors de la première du film \"Portrait de la jeune fille en feu\", le 24 octobre 2019 au festival international de Vienne (Autriche).
L'actrice Adèle Haenel lors de la première du film "Portrait de la jeune fille en feu", le 24 octobre 2019 au festival international de Vienne (Autriche). (HANS PUNZ / APA-PICTUREDESK / AFP)