Haute-Loire : à Malrevers, une communauté religieuse accusée de violences sur enfants

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Haute-Loire : à Malrevers, une communauté religieuse accusée de violences sur enfants
France 3
Article rédigé par
R. Miri, F. Le Moal, C.Gindre - France 3
France Télévisions

Après des années de silence, voici un témoignage glaçant d'un jeune homme qui, avec son frère, a porté plainte contre un ancien gourou accusé d'avoir violé et torturé des enfants au sein d'une communauté religieuse.

Il a mis 18 ans à se décider à porter plainte. Joseph a grandi avec sa famille dans une communauté religieuse recluse, enfermée dans une bâtisse de Haute-Loire. Joseph dit avoir subi des actes de maltraitance et de torture dès l'âge de six ans. Il décrit des sévices physiques que les enfants subissaient, des heures durant.

"La Famille" en cause

Des violences qu'il affirme avoir subi pendant huit ans dans un groupe d'une cinquantaine de personnes. Les enfants sont retirés à leurs parents pour être élevés ensemble. Un lieu dirigé de main de fer par un homme déjà condamné en 2008 pour des violences sur mineurs. "On n'a pas de repères parentaux, c'est à la fois la personne qu'on adore et la personne qu'on craint le plus au monde", explique Joseph. Cette communauté est issue de "La Famille", une communauté très implantée dans l'Est parisien, avec près de 4 000 membres de huit familles qui se marient entre eux depuis deux siècles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.