Harcèlement sexuel : "Dans cette affaire, il n'y a rien", le gouvernement soutient Nicolas Hulot

A la suite de rumeurs d'accusations de harcèlement et d'agressions sexuels qui ciblent Nicolas Hulot, le gouvernement a décidé d'apporter un soutien sans faille au principal intéressé, qui a démenti formellement ce jeudi 8 février.

FRANCE 2

Le gouvernement apporte son soutien à son ministre. Ce matin, 8 février, Nicolas Hulot a pris la parole afin de démentir avec force les rumeurs d'accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles qui planent sur lui, selon une enquête à paraître demain dans le journal Ebdo. En direct de l'Élysée, Jeff Wittenberg rapporte la réaction de l'exécutif. Il explique: "L'exécutif apporte ce matin un soutien total à Nicolas Hulot. Édouard Philippe a d'abord déclaré n'avoir aucune raison de douter de la parole de son ministre qui a apporté 'des explications claires et précises'."

"Dans cette affaire, il n'y a rien"

Emmanuel Macron apporte également un soutien sans faille au ministre de la Transition écologique. Le journaliste précise : "Pendant le Conseil des ministres, encore en cours à la mi-journée, des conseillers du président ont tenu à ajouter qu'Emmanuel Macron apportait également son soutien à Nicolas Hulot, qu'il était au courant des rumeurs qui circulaient depuis plusieurs jours et de l'interview qu'allait donner son ministre ce matin. Toute idée de démission est écartée, un conseiller du président a même conclu en déclarant 'dans cette affaire, il n'y a rien'."

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot et Emmanuel Macron, à l\'Elysée, le 5 septembre 2017. 
Nicolas Hulot et Emmanuel Macron, à l'Elysée, le 5 septembre 2017.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)