"Des mains aux fesses, des bisous, des caresses" : une victime présumée de violences sexuelles dans l'athlétisme français témoigne

L'athlète Emma Oudiou raconte lundi sur franceinfo comment, selon elle, l'entraîneur Pascal Machat l'a agressée sexuellement. Pour l'avocat de l'entraîneur il s'agit d'une "dénonciation calomnieuse".

La spécialiste du 3 000 mètres steeple, Emma Oudiou. Ici au Stadium Jean Pellez à Aubière dans le Puy-de-Dôme.
La spécialiste du 3 000 mètres steeple, Emma Oudiou. Ici au Stadium Jean Pellez à Aubière dans le Puy-de-Dôme. (MAXPPP)

L'athlète Emma Oudiou, 23 ans, témoigne lundi 2 avril sur franceinfo après le dépôt de sa plainte contre l'entraîneur Pascal Machat. Selon cette spécialiste du 3 000 mètres steeple, l'entraîneur a eu des gestes "extrêmement déplacés" à son encontre en 2014. Emma Oudiou raconte les "mains aux fesses, des bisous, des caresses, il a même été un peu plus loin, il s'est un peu collé à moi", raconte-t-elle. Cette affaire, tout comme celle qui concerne Giscard Samba, secoue le monde de l'athlétisme français depuis les révélations du journal Le Monde dimanche.

Emma Oudiou raconte que les faits se sont produits "aux championnats du monde juniors aux États-Unis. J'avais 19 ans, c'était dans la zone où on s'échauffe juste avant de participer à la compétition", a-t-elle expliqué. La jeune athlète de Fontainebleau (Seine-et-Marne) a indiqué qu'elle était alors "sous la responsabilité de monsieur Machat, qui est coach national à la Fédération française d'athlétisme".

À moins d'être déséquilibré, on ne peut pas qualifier ces gestes-là d'affectif ou de normaux ou de paternalisteEmma Oudioufranceinfo

"J'étais dans un état de stress et de tension extrême étant donné que je disputais ma première finale mondiale", se souvient l'athlète. "J'ai été extrêmement choquée et j'ai une copine d'entraînement qui a pu voir certains de ces gestes-là et qui a été extrêmement choquée également."

Emma Oudiou raconte qu'elle a "gardé le silence pendant presque quatre ans parce que, comme énormément de victimes de violences sexuelles, il y a un moment où on se dit qu'on préfère garder tout ça pour nous". L'athlète tient à préciser toutefois qu'en 2014 elle "avait énuméré les faits à [son] vrai entraîneur de l'époque en lui envoyant un mail pour essayer de faire bouger les choses. Donc je n'ai pas complètement gardé le silence".

Il faut que ça s'arrête parce que ça suffitEmma Oudioufranceinfo

Emma Oudiou dit avoir été révoltée par le fait "qu'il avait encore à faire à des jeunes filles". L'athlète "espère de tout coeur être le déclencheur de témoignages" et "demande vraiment que toutes les jeunes femmes qui sont ou ont été victimes de telles violences n'hésitent pas à prendre la parole", a conclu Emma Oudiou.

De son côté, l'avocat de Pascal Machat a dit lundi sur franceinfo envisager de poursuivre l'athlète pour "dénonciation calomnieuse". "Monsieur Machat conteste absolument toutes ces accusations, toutes ces allégations. Il entraîne des jeunes garçons et des jeunes femmes depuis plus de 30 ans", a déclaré l'avocat Hubert Delarue. "On a reçu aujourd'hui - et je les ai comptabilisés - plus de 120 témoignages de jeunes qu'il a coachés et qui sont eux-mêmes horrifiés par les accusations qui sont portées contre lui", a ajouté l'avocat.