Première Guerre mondiale : un soldat inhumé 102 ans après sa mort

Un soldat anglais de la Première Guerre mondiale a été inhumé jeudi 7 novembre. Son squelette a été retrouvé sur le chantier du nouvel hôpital de Lens (Pas-de-Calais).

FRANCE 3

Dans le cimetière militaire de Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais), un soldat britannique rejoint sa dernière demeure, 102 ans après sa mort. Frederick Thomas Perkins était engagé dans le 4e bataillon du régiment de l'Essex et est tombé au combat à 25 ans, lors de la bataille d'Arras (Pas-de-Calais) en 1917. Sa famille, venue spécialement d'Angleterre, a rendu un dernier hommage à cet ancêtre jeudi 7 novembre. "C'est vraiment inespéré, on n'a jamais osé rêver de cela, c'est extraordinaire", confie son petit neveu, Tomy Brewer. Cela faisait plus de vingt ans que sa famille était sur ses traces.

Identifié grâce à une cuillère

Le 4 janvier 2018, les ouvriers du chantier du futur hôpital de Lens (Pas-de-Calais) retrouvent des ossements. Une cueilleuse gravée "4e régiment de l'Essex" a permis de remonter jusqu'à Frederick Thomas Perkins. Sur ce site, 56 corps de soldats britanniques ont déjà été retrouvés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat français dans une tranchée de l\'Est de la France, pendant la Première Guerre mondiale.
Un soldat français dans une tranchée de l'Est de la France, pendant la Première Guerre mondiale. (STRINGER / AFP)