VIDEO. Témoignages de la Grande Guerre : l'histoire d'amour entre Philibert et Georgette

En plateau, Estelle Colin propose lundi 5 novembre l'histoire du père d'une téléspectatrice de France 2, qui raconte comment la Grande Guerre a influence le destin de sa famille.

France 2

Une belle histoire d'amour née d'une correspondance depuis le front. Vous avez été très nombreux à répondre à notre appel à témoignages sur les conséquences de la Grande Guerre sur le destin de votre famille. Parmi les centaines d'histoires reçues, celle de Philibert et Georgette, que nous a confiée Jacqueline Audin. 

Jacqueline a raconté l'histoire de son père. "Il s'appelle Philibert. On est en 1916. Ce jour-là, il est dans une tranchée, la nuit est tombée et puis au fond de cette tranchée, il y a un petit trou. Philibert y passe la main et découvre un petit paquet de lettres attaché par une cordelette", raconte Estelle Colin.

Une rencontre pendant une permission... et 40 ans de mariage

S'il ignore à qui elles appartiennent, Philibert décide tout de même de les lire. "Ces lettres, c'est la correspondance entre un soldat et sa famille, plus exactement sa sœur. L'écriture est juvénile. Philibert est audacieux. Il décide alors de correspondre avec cette jeune femme qu'il ne connaît pas. C'est alors le début de deux années de correspondance." 

Cette "chère petite Georgette" n'a que 16 ans. Le père de Philibert le met en garde contre ces jeunes filles qui écrivent à des soldats qu'elles ne connaissent pas. Mais Philibert s'en moque et poursuit les échanges, jusqu'à demander une photo à sa correspondante. Les deux jeunes gens finissent par se rencontrer lors d'une permission. Cette première rencontre va tout changer : ils décident de se marier après la guerre, si dieu le veut. 

Philibert et Georgette se sont finalement mariés, ont vécu ensemble durant 40 ans. Sur la cheminée de la famille, Philibert a installé à son retour du front six obus qu'il avait gravés, pour s'occuper, lorsqu'il se trouvait dans les tranchées. Six obus, comme les six enfants nés de cette rencontre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cartes postales de l\'Historial de la Grande Guerre de Péronne montrant différentes tenues, dont celle du début de la guerre, avec un pantalon rouge et un uniforme bleu horizon. 
Des cartes postales de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne montrant différentes tenues, dont celle du début de la guerre, avec un pantalon rouge et un uniforme bleu horizon.  (STR / HISTORIAL DE PÉRONNE / AFP)