DIRECT. Hommage à Pétain : "Je ne pardonne en rien mais je ne gomme rien de notre histoire", se défend Emmanuel Macron

"Le maréchal Pétain a été aussi, pendant la Première Guerre mondiale, un grand soldat", avait préalablement déclaré mercredi Emmanuel Macron. 

Le président de la République, Emmanuel Macron, à Verdun (Meuse), le 6 novembre 2018.
Le président de la République, Emmanuel Macron, à Verdun (Meuse), le 6 novembre 2018. (AFP)
Ce qu'il faut savoir

La polémique enfle. Emmanuel Macron a de nouveau évoqué, mercredi 7 novembre, l'hommage à Philippe Pétain après ses propos controversés. "Je ne pardonne en rien mais je ne gomme rien de notre histoire", a assuré le chef de l'Etat. "Il y a eu des hauts faits de guerre mais il y a eu une forfaiture dans la Seconde Guerre mondiale", a-t-il ajouté. Plus tôt, le chef de l'Etat avait jugé "légitime" de rendre hommage samedi aux Invalides à Philippe Pétain, "grand soldat" pendant la Première Guerre mondiale

Ce qu'a dit Emmanuel Macron."Le maréchal Pétain a été aussi, pendant la Première Guerre mondiale, un grand soldat", a justifié Emmanuel Macron, tout en rappelant qu'il avait "conduit à des choix funestes" pendant la Seconde Guerre mondiale. "J'ai toujours regardé l'histoire de notre pays en face. (...) Je n'occulte aucune page de l'histoire", a encore expliqué le président de la République.

Le Crif se dit "choqué". Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s'est dit lui "choqué" des propos du président. "La seule chose que nous retiendrons de Pétain, c'est qu'il a été, au nom du peuple français, frappé d'indignité nationale lors de son procès en juillet 45", a rétorqué le président du Crif, Francis Kalifat, cité dans un communiqué.

Des responsables politiques s'insurgent. Plusieurs responsables politiques se sont également indignés des propos d'Emmanuel Macron. "Ses crimes et sa trahison sont imprescriptibles. Macron, cette fois-ci, c'est trop ! L'Histoire de France n'est pas votre jouet", a écrit sur Twitter Jean-Luc Mélenchon. "L'itinérance mémorielle d'Emmanuel Macron est en réalité une incroyable errance éthique et morale", a renchéri Benoît Hamon. 

Le porte-parle du gouvernement dénonce une "mauvaise polémique". "Je ne rentrerai pas dans cette mauvaise polémique", a, de son côté, déclaré le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Il a appelé à ne pas faire de "raccourcis douteux", avant de citer le général de Gaulle, pour qui "[la] gloire [de Pétain] à Verdun ne saurait être contestée ni méconnue par la Patrie".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PETAIN

23h27 : "Nous avions annoncé que nous honorerions les maréchaux de la Grande Guerre. Certains en ont déduit que Pétain en faisait partie. Ce n’est pas le cas", indique-t-il. "S’il y a eu confusion, c’est que nous n’avions pas été suffisamment clairs sur ce point", reconnaît Benjamin Griveaux.




23h25 : Rétropédalage ou mauvaise compréhension ? "Dans les propos qu'a tenus le président, il n'était nullement question d'hommage républicain mais de vérité historique", précise le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux sur Facebook.

23h19 : Bonsoir @anonyme. La situation est confuse. "Samedi, le chef d'état-major fleurira la tombe des cinq maréchaux qui sont aux Invalides où il n'y a pas Pétain", a déclaré l'Elysée, qui a précisé par la suite que "l'Etat français ne célébrerait donc pas Pétain". Aucun hommage n'est en effet mentionné dans le déroulé de la cérémonie du 10 novembre. Ce matin, Emmanuel Macron avait pourtant jugé "légitime" que le maréchal Pétain soit honoré lors de la cérémonie aux Invalides samedi pour le centenaire de 1918.

23h18 : Bonsoir. Finalement l’Elysée renonce à rendre hommage à Pétain ?

23h06 : L'ancien président de la République François Hollande commente sur Twitter l'opportunité de rendre hommage à Philippe Pétain dans le cadre du centenaire de l'armistice de 1918.

20h00 : Mon père qui etait dans le maquis doit se retourner dans sa tombe en entendant les enormités de Macron. Au sujet du marechal Petain. Ainsi que le Génèral DE GAULLE

20h00 : Une fois de plus sur le fond il n'a pas tort, il y a eu deux Pétain , sur la forme à mon avis Emmanuel Macron aurait pu passer sous silence ce moment pénible de l'Histoire de France.

19h58 : Comment peut-on encore honorer Pétain l'un des bouchers de la grande guerre comme bien d'autres généraux. Gloire à nos soldats sacrifiés au champ d'honneur pour la gloire usurpée d'officiers généraux peu scrupuleux.

19h56 : Les réactions à cet hommage continuent dans les commentaires et sur Twitter. Le secrétaire national du Parti communiste français déplore les déclarations d'Emmanuel Macron.

19h50 : De fait, Emmanuel Macron n'est pas le premier président à saluer le rôle de Philippe Pétain en 1918 : d'autres l'ont fait avant lui. Outre le général de Gaulle, il y a Jacques Chirac et François Mitterrand. Ce dernier a déposé, jusqu'en 1993, une gerbe sur la tombe du maréchal tous les 11-Novembre.

19h44 : "Je ne pense pas que cela ouvre la voie à une réhabilitation."

Pour l'historienne, "il était délicat de l'oublier lors d'une cérémonie liée à la Première Guerre mondiale". Mais elle rappelle que l'Elysée a fait savoir que la tombe de Philippe Pétain, située sur l'île d'Yeu, ne sera pas fleurie, contrairement à ce qu'avait fait le général de Gaulle pour le cinquantenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.


Un portrait du général Philippe Pétain dans \"Le Petit journal\", en 1916.


(LEEMAGE / AFP)

19h39 : Emmanuel Macron a jugé "légitime" de rendre hommage au maréchal Pétain, arguant que le militaire avait été "pendant la Première Guerre mondiale un grand soldat" avant de conduire "des choix funestes" pendant la seconde. Peut-on dissocier les deux périodes ? Notre journaliste Fabien Magnenou a interrogé l'historienne Bénédicte Vergez-Chaignon.

17h09 : "Il y a eu des hauts faits de guerre, puis il y a eu des forfaitures."

Devant les caméras des journalistes, le président de la République est encore une fois revenu sur la polémique au sujet de l'hommage au maréchal Pétain rendu aux Invalides.

17h06 : "Je ne pardonne en rien, mais je ne gomme rien de notre histoire", déclare Emmanuel Macron au sujet de la polémique sur l'hommage à Philippe Pétain.

17h04 : ça ressemble quand même un peu à une opération diversion cette histoire: pendant qu'on parle de Pétain, on ne parle plus du prix des carburants...

17h04 : On ne peut plus parler de Maréchal Pétain. Ce titre lui a été enlevé par sa condamnation à la dégradation nationale le 15 Aout 1945. Il faut l'appeler Pétain ou Phillippe Pétain.

17h04 : 14-18 n'a rien à voir avec 39-45.

17h04 : Mais au fait, pourquoi rend on hommage aux bouchers que furent les généraux de la Première Guerre Mondiale ?

17h04 : Dans les commentaires, vous êtes toujours très nombreux à partager vos réflexions sur l'hommage rendu à Pétain aux Invalides samedi. Ce débat est complexe. Sachez d'ailleurs que nous préparons un éclairage avec l'aide d'une historienne.

16h48 : "Évoquer les faits historiques et le rôle de Pétain en 14-18 c’est une chose. Lui rendre les hommages de la Nation au mépris de l’indignité nationale qui le frappe, c’est un symbole effroyable."

La Licra réagit à son tour à l'hommage rendu au maréchal Pétain samedi aux Invalides.

16h44 : Pétain était-il un "traître" ? Ce débat a notamment provoqué des déchirements dans la famille Le Pen. Notre blog Déjà Vu revient sur cette question.

15h39 : Sur Twitter, de nombreuses personnalités politiques s'indignent de l'hommage rendu à Philippe Pétain samedi aux Invalides, jugé "légitime" par Emmanuel Macron. "Pétain est un traître et un antisémite. Ses crimes et sa trahison sont imprescriptibles", estime notamment Jean-Luc Mélenchon.

14h51 : Les choix funestes de Pétain effacent la 1ère partie de ses actes.

14h51 : Beaucoup, beaucoup de soldats de 14-18 remerciaient le maréchal Pétain pour avoir éviter des pertes inutiles d'hommes ...

14h51 : Attention de ne pas juger les faits d il y a un siècle avec notre culture d'aujourd'hui.

14h51 : Chacun interprète l’histoire en fonction de sa sensibilité politique et omet les faits. Eternel debat sans interet ou on ne fait pas discuter un âne et un mulet !

14h51 : Même Hitler était un bon soldat en 14/18 une honte de dire de pareil chose.

14h51 : Je comprends la décision de Macron, Pétain a fait partie des protagonistes de la Première Guerre Mondiale, et c’était loin d’être le pire general français à l’époque !

14h51 : Vous continuez à beaucoup réagir dans les commentaires aux propos d'Emmanuel Macron qui juge "légitime" de rendre hommage au maréchal Pétain samedi aux Invalides. Vous n'avez pas tous la même lecture de choix du présidnet de la Républiqe.

14h15 : "La seule chose que nous retiendrons de Pétain, c'est qu'il a été, au nom du Peuple français, frappé d'indignité nationale lors de son procès en juillet 45."

Le Conseil représentatif des institutions juives de France se dit "choqué" par les propos du président Emmanuel Macron qui a jugé "légitime" de rendre hommage samedi aux Invalides à Philippe Pétain.

13h57 : "Je ne rentrerai pas dans cette mauvaise polémique."

Après les propos d’Emmanuel Macron sur l'hommage rendu samedi au maréchal Pétain, Benjamin Griveaux appelle à ne pas faire de "raccourcis douteux" et cite un phrase du Général de Gaulle sur Pétain selon lequel "sa gloire à Verdun ne saurait être contestée ni méconnue par la Patrie".

13h47 : Non Pétain n'a jamais été un soldat du front... Juste un Général obstiné... Il a juste envoyé des soldats se faire massacrer en masse. Si nous n'avions pas eu nos colonies et nos alliés cette guerre nous l'aurions perdu... Les Allemands n'avaient plus d'homme à mettre sur le front et l'Allemagne était au bord de la révolution...

13h47 : Pétain avait été condamné à la peine d’indignité nationale. Comment est-il possible de lui rendre hommage aujourd’hui, en contradiction totale avec cette condamnation symbolique? Faut il y voir une réhabilitation en forme de clin d’œil a l’extrême droite qui va manifester le 17/11 ?

13h47 : Mon arrière grand père que j'ai eu la chance de connaître appelait Pétain le boucher de Verdun et lui il y était. Aucunement Pétain est un héros.

13h47 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à exprimer votre colère au sujet des déclarations d'Emmanuel Macron qui défend le choix d'un hommage au maréchal Pétain.

12h43 : "Il a été un grand soldat, c'est une réalité." Emmanuel Macron a défendu ce matin l'hommage au maréchal Pétain (entre autres) qui sera rendu aux Invalides. Le président de la République a estimé qu'il n'y avait pas de contradiction avec la condamnation de ses "choix funestes" par la suite.

(FRANCEINFO)