Ardennes : Emmanuel Macron très attendu à Charleville-Mézières

Mercredi 7 novembre, Emmanuel Macron poursuivra sa semaine d'itinérance avec une étape à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Une ville symbole des communes qui se sentent abandonnées.

Voir la vidéo
France 3

De son passé de ville industrielle prospère, Charleville-Mézières (Ardennes) a conservé ses façades rutilantes. Un patrimoine qui cache aussi un quotidien difficile pour certains habitants. Pour Lydie Henon, demandeuse d'emploi, l'arrivée d'Emmanuel Macron sans sa ville mercredi 7 novembre ne change rien à son quotidien. Au fil des fermetures d'usines, Charleville-Mézières a perdu plus de 12 000 habitants en quarante ans. Beaucoup de maisons sont à l'abandon, faute d'acheteurs ou de locataires.

Une économie en déclin

Dans cette commune, le taux de vacance pour le logement atteint 12,5%. La situation est encore plus critique pour les locaux commerciaux. Ces vitrines vides, le maire Bruno Ravignon ne veut plus les voir et a même trouvé un subterfuge grâce à des vitrauphanies, pour éviter qu'elles ne fassent une mauvaise publicité à sa commune. Lors de la visite d'Emmanuel Macron mercredi 7 novembre, il espère être entendu sur la situation des villes périphériques en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans ce département tant rural qu\'industriel de 280 000 habitants, symptomatique de ce sentiment de déclassement que vivent les habitants, le Front national avait réalisé d\'importants scores (ici, la place Ducal de Charleville-Mézières).
Dans ce département tant rural qu'industriel de 280 000 habitants, symptomatique de ce sentiment de déclassement que vivent les habitants, le Front national avait réalisé d'importants scores (ici, la place Ducal de Charleville-Mézières). (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)