"Gilets jaunes" : des maires ouvrent leurs portes

L'association des maires ruraux de France appelle 33 000 communes à participer à l'opération "mairie ouverte", pour recueillir les doléances des habitants. 

FRANCE 2

Dans le village de Blasimon (Gironde), petit village de 950 habitants, l'opération "mairie ouverte" se met en place. Le maire, Daniel Barbe, a déjà tout prévu pour la journée de samedi 8 décembre. "C'est sur ce bureau d'accueil que l'on installera le cahier des doléances", explique-t-il. L'objectif est de recevoir un maximum d'habitants sans rendez-vous pour écouter et apaiser. Dans un contexte de défiance généralisée, le maire reste une figure respectée.

33 000 communes invitées à participer

L'Association des maires ruraux de France invite plus de 33 000 élus à participer. Une grande consultation plutôt bien perçue par les habitants. "Je vais aller écrire un mot pour tout ce qui est négatif. C'est aussi pour soutenir les 'gilets jaunes'", explique une passante. Au-delà des manifestants présents sur les barrages, tout le monde pourra s'exprimer. Potentiellement, cette grande consultation pourra concerner un tiers de la population française vivant en zone rurale.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Mairie de Blasimon (Gironde). 
 Mairie de Blasimon (Gironde).  (FRANCE 2)