Cet article date de plus de trois ans.

Femen seins nus au musée Grévin : la Cour de cassation contredit la cour d'appel et confirme la condamnation pour exhibition sexuelle

La Cour de cassation a annulé, mercredi, la décision de la cour d'appel à l'encontre de Iana Zhdanova qui avait été relaxée.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Iana Zhdanova, militante Femen, attaque la statue de cire de Vladimir Poutine, au musée Grévin, à Paris, le 5 juin 2014. (ERIC FEFERBERG / AFP)

La Cour de cassation a contredit, mercredi 10 janvier, la cour d'appel qui avait relaxé la première militante des Femen à avoir été condamnée en France pour exhibition sexuelle, rapporte France Inter.

Iana Zhdanova est condamnée en 2014 pour dégradations et exhibition sexuelle lors d'une action seins nus à Paris au cours de laquelle elle attaque à coups de pieu la statue de cire de Vladimir Poutine au musée Grévin. En janvier 2017, elle est relaxée en appel pour le délit d'exhibition sexuelle. C'est cette relaxe qui vient d'être annulée par la Cour de cassation mercredi.

La cour d'appel avait en revanche confirmé la condamnation de Iana Zhdanova à verser au musée Grévin 3 004 euros de dommages et intérêts pour le préjudice matériel et 1 000 euros pour le préjudice moral.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.