Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : la visite de Charles III chamboulée par les manifestations

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Réforme des retraites : la visite de Charles III chamboulée par les manifestations
Réforme des retraites : la visite de Charles III chamboulée par les manifestations Réforme des retraites : la visite de Charles III chamboulée par les manifestations (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Bouleis, C.Morand, S.Guillemot, S.Perez, C.Madini lancer Ambroise et Stephane Guillemot
France Télévisions
France 2
Le contexte de manifestations pourrait avoir des conséquences sur la visite d'Etat du roi Charles III, lundi 23 mars. Le grand dîner qui devait être organisé à Versailles pourrait ainsi être déplacé par crainte de possibles perturbations.

Lundi 27 mars, le roi Charles III doit être reçu en grande pompe au château de Versailles pour un dîner, précédé d’un concert à la chapelle royale. Mais le climat social tendu va-t-il tout bouleverser ? Les manifestations contre la réforme des retraites amèneraient les autorités à envisager de déplacer la réception. Jeudi 23 mars, les Versaillais sont partagés. "Je serai très déçue parce que j’aimerais bien le voir", indique une habitante. 

La sécurité avant tout

Le château de Versailles est un outil diplomatique prisé des Présidents. Mais pour Richard Fitzwilliams, un expert de la monarchie britannique, la sécurité passe avant tout. "Le palais de Buckingham surveille ça de près. Il est possible qu’une partie du programme soit modifiée. Je pense que ce serait désastreux pour l’image du président Macron si un incident se produisait", explique le spécialiste. Charles III doit également se rendre à Bordeaux, mardi 28 mars. Seulement, des syndicalistes menacent de mettre à mal ses déplacements. Les syndicalistes du mobilier national disent refuser de sortir le tapis rouge pour le roi. Contactée, la direction assure que le tapis rouge est déjà prêt. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.