VIDEO. Affaire Vincent Lambert : "Il n'y a pas de joie à exprimer", souffle sa femme

Rachel Lambert, la femme de Vincent ainsi que la mère, Viviane Lambert, ont réagi après la décision de la CEDH de Strasbourg, vendredi, pour l'arrêt effectif de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert.

FRANCE 2

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a validé, vendredi 5 juin, par 12 voix contre 5, une décision du Conseil d'Etat en faveur de l'arrêt des soins prodigués à Vincent Lambert. Cette décision européenne est définitive, mais l'arrêt effectif de l'alimentation et de l'hydratation du trentenaire tétraplégique pourrait encore être retardé par de nouveaux recours.

Rachel Lambert, la femme de Vincent, présente à l'audience, s'est dite "bouleversée" par la décision de la CEDH. "Il n'y a pas de joie à exprimer, et pour reprendre une expression d'une des demi-sœurs de Vincent : on aimerait que sa volonté soit faite", a-t-elle a lancé à la sortie de la Cour, émue.

"Bien sûr, nous nous battrons encore"

"C'est un scandale, on condamne notre fils, nous sommes là pour nous occuper de lui. Je suis très triste de cette décision de la CEDH et bien sûr, nous nous battrons encore, nuit et jour s'il le faut", a, de son côté, réagi la mère de Vincent Lambert, qui avait saisi la Cour de Strasbourg. 

Rachel Lambert, la femme de Vincent Lambert, à l\'audience de la Cour européenne des droits de l\'homme à Strasbourg le 5 Juin 2015.
Rachel Lambert, la femme de Vincent Lambert, à l'audience de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg le 5 Juin 2015. (PATRICK HERTZOG / AFP)