VIDEO. "Savoir laisser partir, c'est bien plus difficile que de maintenir en vie", estime l'ancien médecin de Vincent Lambert

Eric Kariger estime que l'interruption des traitements est la plus sage des décisions. 

Eric Kariger a été le médecin de Vincent Lambert au CHU. C'est lui, le premier, qui avait décidé d'arrêter les soins du patient. Menacé de mort, il avait dû quitter son poste en 2013. "Savoir laisser partir, c'est bien plus difficile que de maintenir en vie. C'est tellement facile de maintenir la vie", explique le praticien à France 3, alors que les traitements visant à maintenir en vie Vincent Lambert ont été interrompus, lundi 20 mai, contre l'avis d'une partie de ses proches.

>> Quatre questions sur l'arrêt des soins prodigués à Vincent Lambert

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui avait débouté ses parents le 30 avril, a de nouveau rejeté lundi leur demande, faute d'"élément nouveau". Les parents ont alors dénoncé une "folie". Pour Eric Kariger, il s'agit pourtant de la plus sage des décisions. "La première chose qui nous anime, ce sont nos émotions, ensuite ce sont nos opinions, résume ainsi le médecin

Tout le monde le sait, je suis un médecin chrétien fortement engagé sur mes convictions à la vie. Mais à un moment donné, il y a ce qui est de la raison et il y a ce qui est de la déraison.

Eric Kariger, ancien médecin de Vincent Lambert

à France 3

"Elle est rare la certitude, mais là-dessus, ma décision était certaine". Le médecin en est convaincu : Vincent Lambert est incapable d'entrer en relation avec qui que ce soit, contrairement à ce qu'affirme sa mère. "Ce qui est troublant, c'est que ça reste un beau jeune homme (...). L'enveloppe – passez-moi l'expression – est intacte et ses yeux continuent à bouger. Il peut sortir quelques sons de temps en temps, réflexes." Pour autant, ajoute le Eric Kariger, le patient "n'entend plus probablement, il ne voit plus, il n'a probablement plus de sensation de faim et de soif à 99,9%."

Eric Kariger estime que toutes les années passées depuis l'avis de la cour européenne sont des années "d'inutilité", "de souffance pour monsieur Lambert", "de souffrance pour toute sa famille". Aurait-il aimé accompagner Vincent Lambert jusqu'au bout ? "Sincèrement oui parce que j'ai le sentimlent d'avoir abandonné ce malade, cette famille toute entière, mon équipe", répond le médecin très ému. J'ai laissé 23 ans d'histoire au CHU, d'investissement, c'est une grande partie de ma vie". Eric Kariger est toujours en contact avec l'équipe médicale du CHU de Reims, qu'il soutient.

Eric Kariger a été l\'ancien médecin de Vincent Lambert jusqu\'en 2013. Sur France 3, il explique pourquoi il avait décidé d\'arrêter les soins du patient à l\'époque. 
Eric Kariger a été l'ancien médecin de Vincent Lambert jusqu'en 2013. Sur France 3, il explique pourquoi il avait décidé d'arrêter les soins du patient à l'époque.  (FRANCE 3)