Le corps médical inquiet par l'absence de décision sur le cas Vincent Lambert

Le docteur Michèle Levy-Soussan est l'invitée du Grand Soir 3 pour revenir sur la décision des médecins de ne pas trancher sur le cas Vincent Lambert.

FRANCE 3

Michèle Levy-Soussan est la responsable de l'unité des soins palliatifs de la Pitié-Salpêtrière, elle réagit sur le cas de Vincent Lambert alors que les médecins ont demandé la désignation d'un tuteur légal pour le patient tétraplégique. "Cette décision m'inquiète parce qu'elle témoigne d'une difficulté de la mise en oeuvre de décisions prises par les plus hautes autorités judiciaires", s'alarme le médecin.

"Peur de la jurisprudence"

"cette histoire fait symptôme dans notre société", explique Michèle Levy-Soussan. "Au-delà de l'histoire de Vincent Lambert, je pense que cette histoire est d'une grande complexité. C'est un symptôme de la difficulté d'intégrer des limites mais cela révèle aussi la puissance des individus face au collectif et face à la loi", regrette le médecin. "J'ai bien peur que cette histoire fasse jurisprudence", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d\'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015.
Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015. (AFP)