Des amis de Vincent Lambert lancent une cagnotte pour aider son épouse Rachel à payer ses frais de justice

L'initiateur de cet appel aux dons rappelle que les frais engagés par les parents de Vincent Lambert, en désaccord avec leur belle-fille, sont en grande partie pris en charge par une fondation opposée à l'euthanasie.

Rachel Lambert, l\'épouse de Vincent Lambert, au palais de justice de Reims (Marne), le 1er février 2016.
Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert, au palais de justice de Reims (Marne), le 1er février 2016. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

A leurs yeux, le "'combat' semble tout de même fort déséquilibré" : un collectif d'amis de Vincent Lambert a lancé, mardi 21 mai, un appel aux dons en ligne pour venir en aide à Rachel Lambert, son épouse, partisane de l'arrêt des soins de son mari, et l'aider à payer les frais liés à son combat judiciaire. Une façon de répondre, expliquent-ils, aux soutiens financiers dont bénéficient les parents de Vincent Lambert, tenants de la position opposée.

Dans le texte qui accompagne cette cagnotte, le collectif décrit Rachel Lambert comme "épuisée moralement, physiquement et financièrement". Il explique que les sommes récoltées serviront à payer ses avocats "pour les procédures passées, présentes et malheureusement futures", mais aussi le coût des procédures en elles-mêmes et ses déplacements dans les différents tribunaux.

Les parents de Vincent Lambert sont "financés par des personnes ou des associations affichant clairement leurs convictions religieuses", avance ce collectif. "La fondation Jérôme Lejeune a payé quasiment l'intégralité des frais d'avocat des parents de Vincent", indiquait en effet cette fondation dans un communiqué lundi. Ces frais représentent environ "100 000 euros" annuels, a-t-elle précisé à l'AFP.

La fondation Jérôme Lejeune, dont le président est un proche de longue date de Viviane et Pierre Lambert, se consacre au soutien de la recherche de traitements pour la trisomie 21, mais milite également contre l'euthanasie et l'IVG.

Un groupe de camarades d'études de Vincent Lambert 

De son côté, le "collectif 55", à l'origine de l'appel aux dons, se présente comme un groupe d'amis de Vincent Lambert qui ont effectué avec lui leurs études d'infirmiers. Ils affirment que ce dernier "avait clairement exprimé à son épouse Rachel et à ses amis étudiants infirmiers qu'il ne souhaiterait pas continuer à vivre s'il devait un jour se retrouver alité continuellement, sans possibilité de subvenir seul aux gestes de la vie quotidienne".

Eux aussi présentent le débat sur le sort de Vincent Lambert comme faisant partie d'un combat politique plus large : "En participant à cette cagnotte, vous contribuez à l'évolution des libertés individuelles et de la législation de notre pays", se conclut leur texte. "Dans le futur, que souhaitons-nous laisser à nos enfants ?"

Près de 400 personnes avaient participé à cette cagnotte mercredi midi. Le site n'indique pas le montant qui a été récolté.