Affaire Vincent Lambert : nouveau coup de théâtre

La cour d'appel de Paris a ordonné lundi 20 mai la reprise des traitements de Vincent Lambert au CHU de Reims (Marne) contre toute attente. 

France 2

"Les avocats des parents de Vincent Lambert sont attendus dès mardi 21 mai au CHU de Reims (Marne). Ils viennent constater la reprise des traitements. Ils viennent vérifier que les machines qui permettent d'alimenter et d'hydrater Vincent Lambert ont bien été relancées. C'est véritablement un coup de théâtre qui s'est joué lundi soir. Les recours lancés par les parents de Vincent Lambert étaient des mesures de la dernière chance. Et peu imaginaient qu'elles avaient une chance d'aboutir", explique le journaliste de France 2 Simon Ricottier en direct du CHU de Reims, mardi matin.

Une décision inattendue

"Mais la cour d'appel de Paris contre toute attente a donc décidé de suivre l'avis des parents dans ce dossier. Cela signifie que les traitements reprennent jusqu’à ce que le comité des droits des personnes handicapées statue sur le sort de Vincent Lambert. Cela pourrait prendre six mois. Les avocats de la partie adverse dénonce une obstruction de la justice et entende bien dès aujourd'hui entreprendre des actions pour qu'elle revienne sur cette décision", conclut Simon Ricottier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Triompe et Jean Paillot, les avocats des parents de Vincent Lambert, réagissent à la décision de la cour d\'appel de Paris, le 20 mai 2019, qui ordonne la reprise de l\'alimentation et de l\'hydratation du patient tétraplégique.
Jérôme Triompe et Jean Paillot, les avocats des parents de Vincent Lambert, réagissent à la décision de la cour d'appel de Paris, le 20 mai 2019, qui ordonne la reprise de l'alimentation et de l'hydratation du patient tétraplégique. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)