Une nouvelle proposition de loi sur la fin de vie

L'Assemblée discute à partir de ce mardi 10 mars d'un nouveau projet de loi sur la fin de vie.

FRANCE 2

Le débat risque d'être long et houleux. Deux députés PS et UMP ont travaillé sur un nouveau texte de loi sur la fin de vie, qui est présenté ce mardi 10 mars à l'Assemblée nationale.

Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) ont rendu fin 2014 un rapport sur la fin de vie, où ils réfutent l'idée d'euthanasie mais proposent que le malade ait "droit à une sédation profonde et continue jusqu'à la mort".
Un moyen d'accompagner ceux qui souffrent de façon insupportable, et dont la mort est proche.

La volonté du patient sur sa carte vitale

Mais cette idée fait polémique : les pro-euthanasie trouvent que le texte ne va pas assez loin, et "laisse le malade mourir de faim et de soif". Les anti-euthanasie craignent, eux, que les médecins "aient droit de vie et de mort sur leurs patients".

Une autre proposition prévoit que le malade donne des directives anticipées, c'est-à-dire le choix de sa fin de vie, et que celles-ci soient indiquées dans la carte vitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'examen de la proposition de loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie doit débuter à l\'Assemblée nationale, le 10 mars 2015.
L'examen de la proposition de loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie doit débuter à l'Assemblée nationale, le 10 mars 2015. (JOHNER IMAGERS / GETTY IMAGES)