Jean Mercier sera jugé pour avoir aidé sa femme à mourir

Pour avoir aidé sa femme gravement malade à mourir, un homme de 87 ans doit aujourd'hui faire face à la justice. Une équipe de France 2 l'a rencontré.

France 2

Jean Mercier, 87 ans, a aidé sa femme gravement malade à mourir, il y a un peu plus de trois ans. Il doit aujourd'hui répondre de son acte devant la justice.
Le 10 novembre 2011, Josanne Mercier s'est éteinte chez elle, dans son lit, après avoir avalé un mélange de médicaments. La main qui lui a tendu ce cocktail mortel fut celle de son mari. Elle voulait se suicider, il l'a aidé. Arrêté et placé en garde à vue, Jean Mercier a été mis en examen pour non-assistance à personne en danger.

Une promesse

Cette fin de vie choisie, c'est l'histoire d'une promesse qu'ils s'étaient faite. Le couple était marié depuis cinquante-cinq ans. En vieillissant, Josanne a souffert de dépression et d'une maladie osseuse incurable. Pour Jean, ce fut la maladie de Parkinson. Les deux époux ont donc commencé à envisager de s'entraider à mourir. "Ma femme disait  'je ne veux pas devenir un légume, je ne veux pas souffrir, surtout souffrir moralement'", confie Jean Mercier au micro de France 2. Son fils et sa fille lui ont offert un soutien sans condition. Jean Mercier sera jugé en septembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l\'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014.
Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014. (GODONG / BSIP / AFP)