Venezuela : des parents obligés de quitter le pays en laissant leurs enfants

Miné par la crise politique et économique, le Venezuela a vu des millions de personnes quitter le pays pour trouver du travail ailleurs, en laissant leurs enfants.

Franceinfo

Dans un quartier de Caracas, capitale du Venezuela, de nombreuses familles ne sont plus au complet. Chez les Hernandez, les parents sont partis il y a deux ans, contraints d'aller au Pérou pour trouver du travail, quitte à laisser leurs deux fils. "Si je les rejoignais, je serais un fardeau en plus. Ils nous envoient déjà de l'argent ici pour que l'on puisse manger. Là-bas, je leur reviendrais plus cher", explique Frankreiber Hernandez, l'aîné des deux garçons.

4 millions de départs

Les deux frères se sont installés chez leurs grands-parents. L'aîné n'en peut plus d'attendre décembre, car ses parents ont promis qu'ils passeraient les fêtes ensemble. Mais la famille craint déjà les retombées de la séparation. "Ma fille a peur de perdre l'amour de son fils. Elle ne sait plus quoi faire. Elle angoisse et veut revenir. Mais bon, vu la situation, parfois je me dis que ce n'est pas une bonne idée", confie la grand-mère, Estelita Hernandez. Depuis la crise économique et politique, 4 millions de personnes ont quitté le pays, laissant des milliers d'enfants sans parents.

Une manifestation des partisans de l\'opposition, à Caracas, au Venezuela, le 2 février 2019. 
Une manifestation des partisans de l'opposition, à Caracas, au Venezuela, le 2 février 2019.  (FEDERICO PARRA / AFP)