Les bandes de jeunes, analyse d’un phénomène par Marwan Mohammed

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
marwan mohammed
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Marwan Mohammed, sociologue spécialiste des jeunesses urbaines et chargé de recherche au CNRS, est l’invité du 23h de franceinfo samedi 27 février. 

"Une bande de jeunes est un groupe qui se retrouve par affinités liées à l’âge, au lieu de vie. La majeure partie des ados appartiennent à des groupes de copains et la finalité est sociale. Ça devient une bande à partir du moment où la dynamique devient transgressive et conflictuelle avec l’environnement et des groupes dans lesquels la petite délinquance occupe une place structurante", définit Marwan Mohammed, sociologue spécialiste des jeunesses urbaines, sur franceinfo samedi 27 février.

"Il est extrêmement difficile de mesurer ce phénomène, car il n’y a pas d’outils statistiques", précise ce chargé de recherche au CNRS.

"La rivalité structurante, c’est souvent la rivalité entre quartiers. Il y a des logiques d’honneur, seul capital social qui reste à préserver pour des jeunes en échec scolaire ou sans emploi. Le butin c’est la réputation, faire parler de soi et accéder à des formes de reconnaissance", explique-t-il.

Une présence adulte constructive nécessaire

"Les réseaux sociaux ont modifié en profondeur la logique des rivalités : la naissance des conflits, les réputations qui se jouent avec les commentaires, la scénarisation et l’accélération des rivalités : diffusion et mobilisation en temps réel", détaille Marwan Mohammed.

"Il faut de la présence adulte en contact avec les jeunes, il faut que le secteur associatif ait les moyens de fonctionner et que ses acteurs soient légitimes, que les parents soient impliqués de manière constructive. Pas de fatalisme, il y a des villes où le travail paie", assure le sociologue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.