Vidéo Revalorisation des salaires des enseignants : "Une perche qu'il faut saisir pour aller discuter", estime Laurent Berger

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire général de la CFDT a réagi à l'annonce d'une enveloppe de 700 millions d'euros pour les enseignants.

"C'est un vrai bon point de départ", a déclaré Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, jeudi 27 mai sur franceinfo, à propos de la revalorisation du salaire des enseignants d'un montant total de 700 millions d'euros, annoncée mercredi par le ministre de l'Éducation nationale.

"C'est une perche qu'il faut saisir de la part des organisations syndicales", a estimé Laurent Berger. Il souhaite "discuter de ce qui est absolument nécessaire : la revalorisation des carrières des enseignants, notamment des enseignants en début de carrière, qui sont quand même sous-payés par rapport aux standards européens", mais aussi discuter "des personnels de l'éducation qui ne sont pas des enseignants".

"Il faut, quand on est un syndicaliste, saisir les choses et tenter d'obtenir le meilleur pour les enseignants."

Laurent Berger

à franceinfo

Faut-il craindre qu'en échange de cette revalorisation on demande aux enseignants de travailler davantage ? Cette question "n'a pas été abordée par le ministère" devant les organisations syndicales mercredi, a répondu le secrétaire général de la CFDT. Il concède que cette question "a plané, mais hier elle n'a pas été abordé, ça ne sert à rien de se faire peur", en référence aux alertes émises par d'autres syndicats.

"Les fédérations de l'éducation de la CFDT sont très claires sur le sujet", il s'agit aujourd'hui de travailler sur les rémunérations et la revalorisation des carrières, "ça ne doit pas être avec une logique de la carotte et du bâton", a insisté le secrétaire général du premier syndicat de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.