VIDEO. Rythmes scolaires : "On court, on se dépense et on se fait plus de copains"

A Chantenay-Saint-Imbert (Nièvre), la réforme est appliquée depuis la rentrée 2013. Bilan.

FABIEN MADIGOU, CECILE CLAVEAUX / FRANCE 3

L'application de la réforme des rythmes scolaires sur l'ensemble du territoire a marqué la rentrée. Contestée par quelques maires, elle a pourtant été adoptée par certaines communes depuis 2013. Chantenay-saint-Imbert, dans la Nièvre, est l'une d'elles. Parmi les activités proposées après les cours : sport, jardinage, activités manuelles, lecture ou jeux de société.

Progrès dans l'apprentissage

Les enfants sont ravis : "On court, on se dépense et on se fait plus de copains", raconte Enerick. "On peut faire du sport en dehors de l'école avec des camarades de classe", ajoute une élève.

Le personnel enseignant a constaté des progrès au niveau de l'apprentissage. "Avec les élèves de l'élémentaire, on remarque que l'on progresse plus rapidement dans l'année sur l'ensemble des notions que l'on doit leur faire acquérir", relève Véronique Cristo, directrice de l'école primaire. Du côté des parents, la réforme ne fait pas l'unanimité mais beaucoup sont satisfaits.

Des enfants lors des activités périscolaires dans une école élémentaire de Chantenay-saint-Imbert (Nièvre).
Des enfants lors des activités périscolaires dans une école élémentaire de Chantenay-saint-Imbert (Nièvre). (FRANCE 3 BOURGOGNE / FRANCETV INFO )