École: retour du redoublement

Faciliter le redoublement à l'école. C'est l'idee du nouveau ministre de l'Éducation pour mieux lutter contre l'échec scolaire.

France 3

Pour Jean-Michel Blanquer, il est interdit d'interdire le redoublement. Le ministre de l'Éducation nationale entend lutter contre l'échec scolaire. Dans un entretien au Parisien, il s'en est expliqué. "Nous voulons que tous les enfants de France sortent de l'école primaire en sachant lire, écrire, compter et respecter autrui", a-t-il indiqué. Une décision contraire à la politique de sa prédécesseure socialiste Najat Vallaud-Belkacem, pour qui le redoublement était coûteux et jugé peu efficace pour améliorer les résultats des élèves. Il devait rester une exception.

Stages de soutien avant le collège

En 2014, interdire le redoublement avait déclenché une vive polémique. 68% des Français y étaient hostiles. Mais aujourd’hui, certains représentants des parents d’élèves n'approuvent pas la position du ministre. Pour lutter contre l'échec scolaire, Jean-Michel Blanquer préconise un accompagnement des élèves tout au long de l'année et des stages de soutien pour les élèves de CM2 dès août prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l\'Essec, le 19 mars 2014 à Paris.
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l'Essec, le 19 mars 2014 à Paris. (SIPA)