Baccalauréat : le gouvernement dévoile sa réforme

La réforme du baccalauréat a été présentée mercredi 14 février par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation. Parmi les nouveautés : un grand oral d'une trentaine de minutes. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Mettre fin au bachotage : c'est l'objectif du nouveau bac. Il y aura d'abord quatre épreuves finales qui compteront pour 60% de la note globale. En Première, le français écrit et oral est maintenu. En Terminale, les lycéens passeront deux spécialités au retour des vacances de printemps, puis la philosophie et un grand oral en juin. Baptisé "oral de maturité", cet examen oral est calqué sur le modèle italien. D'une durée d'une trentaine de minutes, il portera sur un projet d'une des spécialités choisies. 

Un contrôle continu

"Si les élèves ne sont pas encadrés correctement, ça risquerait de favoriser des élèves de certaines origines sociales privilégiées", s'inquiète Erwan Le Nader, Président de l'Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales. Des inégalités dénoncées aussi pour l'autre nouveauté : le contrôle continu. Il représentera 40% de la note et tiendra compte des bulletins scolaires mais aussi des notes des examens blancs passés durant l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Epreuve de philosophie, au baccalauréat 2017, au lycée Henri-IV à Paris, le 15 juin 2017.
Epreuve de philosophie, au baccalauréat 2017, au lycée Henri-IV à Paris, le 15 juin 2017. (MAXPPP)