Baccalauréat : le contrôle continu fait son apparition

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, a présenté mercredi 14 février la réforme du baccalauréat. Parmi les nouveautés annoncées : la mise en place du contrôle continu. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Fini le bachotage de dernière minute : en 2021, les épreuves terminales du baccalauréat ne représenteront plus que 60% de la note finale. Les 40% restants seront déterminés par le contrôle continu. En détail, 30% reposeront sur des épreuves communes en Première et en Terminale, et 10% sur le bulletin de notes. Si la mesure ne semble pas convaincre les lycéens, selon le ministre, le contrôle continu est surtout plus juste."Tout ne se joue pas en quelques jours, il est moins aléatoire", a affirmé le ministre lors de la présentation du nouveau bac. 

Contrôle continu dès 2019

Pour les épreuves ponctuelles, les sujets seront tous issus d'une même banque nationale, les copies anonymisées et corrigées par d'autres professeurs, mais du même établissement. Mais pour les syndicats, le diplôme pourrait ne pas avoir la même valeur selon les lycées. "C’est très lié à l'image qu'on a du lycée où on passe les épreuves", s'inquiète Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU. Le contrôle continu sera introduit en Première à la rentrée 2019. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)