Baccalauréat : Jean-Michel Blanquer promet que la grève des enseignants ne perturbera pas la publication des résultats

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer se montre inflexible face aux enseignants qui ont retenu des copies du baccalauréat pour protester contre la réforme du lycée et du bac. Il promet que ces 750 correcteurs en grève ne perturberont pas la publication des résultats vendredi 5 juillet.

FRANCE 3

Jeudi 4 juillet, les enseignants en grève sont venus crier leur détermination à quelques mètres du ministère de l'Éducation nationale. Leur mouvement s'est encore durci. Certains jurys de délibération ont refusé de statuer, comme en atteste un document fourni par un professeur de l'Académie de Créteil (Val-de-Marne). "Nous refusons qu'en l'absence de notes, celles de l'année les remplacent. Toutes ces dispositions entraîneraient une rupture d'égalité entre candidats", peut-on lire sur le document.

Des retenues sur salaire envisagées

Résultat, selon les grévistes, des centaines de dossiers d'élèves n'auraient pas été traités en Île-de-France. La colère des professeurs a aussi été attisée par une note du ministère, indiquant que les grévistes subiraient "une retenue sur traitement correspondant à la période de correction". Jean-Michel Blanquer relativise la situation. La grève est selon lui "marginale", et ne concernerait que 750 correcteurs sur 175 000. Jeudi 4 juillet, 30 000 copies seraient encore retenues, selon le ministère de l'Éducation nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Michel Blanquer, le 12 juin 2019, à Paris. 
Jean-Michel Blanquer, le 12 juin 2019, à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)