Cet article date de plus de dix ans.

L'école façon Sarkozy : " marché de dupe " pour Hollande

Les propositions De Nicolas Sarkozy en matière d'école ont été bien sûr reprises ce matin par les politiques. La gauche parle de marché de dupe, Jean-François Copé ne voit pas où est le problème. L'éducation reste bien une ligne de fracture.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Les propositions De Nicolas Sarkozy en matière d'école ont été bien sûr reprises ce matin par les politiques. La gauche parle de marché de dupe, Jean-François Copé ne voit pas où est le problème. L'éducation reste bien une ligne de fracture.

C'est François Hollande qui réplique le premier. Marché de dupe dit-il sur la proposition de faire travailler les profs 8 h de plus par semaine pour 500 euros.

Jean-François Copé Secrétaire général de l'Ump pense que le débat sur l'éducation doit quitter le domaine partisan. "Où est le problème?" demande-t-il à la gauche, en détaillant les idées de Nicolas Sarkozy.

Ségolène Royal ne voit pas en quoi les heures supplémentaires attireront les profs. Ils vaut mieux remettre le métier au coeur de la hiérarchie de valeur des métiers

Christian Estrosi, le maire Ump de Nice pense que le " travailler plus pour gagner plus " à la sauce Education Nationale aura autant de succès que l'autre.

Marine Le Pen renvoie à ses études le candidat Sarkozy. Il n'a rien fait pour l'école en 5 ans. Sous entendu pourquoi le croire aujourd'hui ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme de l'école

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.