Faute d'élèves, plusieurs écoles parisiennes ferment

Plusieurs écoles ont dû fermer leurs portes dans la capitale faute d'élèves suffisants. 

Plusieurs écoles à Paris n'ont pas rouvert leur porte en 2018 et 2017 pour cause de manque d'élèves. Richard Raymond, père de famille, regrette l'ancienne école d'Aubervilliers à Paris. "C'était vraiment un lieu d'échanges, un lieu où on apprend à vivre ensemble", se rappelle-t-il. Au total, depuis 2014, sur 650 écoles publiques 12 ont fermé ou fusionné et 14 autres sont menacées, car elles n'accueillent plus que deux ou trois classes. Un établissement situé dans le Quartier latin est en sursis. À la rentrée 2019, les écoliers vont devoir déménager. "Je trouve ça triste parce que ça révèle que Paris ne peut plus accueillir des familles ou des gens de classe moyenne", s'insurge une habitante.

La pression immobilière responsable

Chaque année, les écoles parisiennes perdent près de 3 000 élèves, car moins d'enfants naissent à Paris. Les familles quittent la capitale et ses loyers trop élevés. Pour l'adjoint à la mairie de Paris en charge du logement, Ian Brossat, cette situation rend nécessaire l'encadrement des loyers et le contrôle des locations touristiques. Patrice Bessac, le maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), a, lui, de quoi se réjouir. L'arrivée de familles parisiennes s'est tellement intensifiée ces dernières années qu'il a dû ouvrir une école de 24 classes en urgence. En sept ans, les écoles de Montreuil ont gagné 830 élèves. Mais la pression immobilière pourrait rattraper la ville puisqu'en 2017, le prix au mètre carré a augmenté de 10%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une classe d\'une école d\'Epinay-sur-Seine (Ile-de-France), quelques jours avant la rentrée scolaire, le 31 août 2018.
Une classe d'une école d'Epinay-sur-Seine (Ile-de-France), quelques jours avant la rentrée scolaire, le 31 août 2018. (HUGO MATHY / AFP)