Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "J’ai pris des coups de pied" : une étudiante raconte l'évacuation de l'université de Tolbiac

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Une étudiante raconte l'évacuation de Tolbiac
FRANCEINFO
Article rédigé par
Mathilde Hérard, Juliette Campion - Camille Adaoust
France Télévisions

Le blocage de la fac parisienne a été levé après une vaste opération de police.

Le blocage du site universitaire parisien de Tolbiac, lieu emblématique de la mobilisation contre la réforme de l'accès à l'université, a été levé vendredi 20 avril à l'issue d'une vaste opération de police. Au moins une centaine de CRS ont pénétré à 5 heures du matin sur le site Pierre Mendès-France, une tour de 22 étages occupée depuis le 26 mars. 

A ce moment-là, Juliette dormait "dans l'amphi N". Quand elle a entendu l'alerte, elle s'est immédiatement rendue dans les étages avec d'autres étudiants. "Les flics [sont venus]. Nous, on [était] extrêmement pacifiques. On [a tous levé] les mains pour dire qu’on ne [voulait] pas de violence", raconte-t-elle à franceinfo. "A ce moment-là, il y a quand même des coups de matraques, des coups de pied qui sont jetés par les CRS." Par la suite, elle raconte être tombée plusieurs fois. 

Interrogé par franceinfo, le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a assuré que l'évacuation avait eu lieu "sans incident". "Les opérations se sont déroulées dans le calme. Aucun blessé n'est à déplorer", a ajouté Georges Haddad, président de l'université Paris 1.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.