Paris : la faculté de Tolbiac occupée par la Commune libre de Tolbiac

La faculté de Tolbiac, dans le XIIIe arrondissement de Paris, est occupée par un collectif d'étudiants grévistes qui se donnent pour nom Commune libre de Tolbiac.

FRANCEINFO

Les étudiants grévistes membres de la Commune libre de Tolbiac ont décidé de bloquer la faculté parisienne début avril. Ils s'opposent aux nouvelles modalités d'accès à l'université qu'ils voient comme de la sélection. Ils se sont installés à la fac 24 heures sur 24. "On dort la nuit dans un amphithéâtre. Il y a des panneaux pour le ménage, pour les tours de garde. Il y a une cuisine qui est installée", raconte une étudiante en histoire.

Attaqués par des FAF en pleine nuit

Ces étudiants grévistes n'aiment pas les FAF, ces militants d'extrême droite qui n'ont pas hésité à les attaquer en pleine nuit à coups de fumigènes et de projectiles. Ils n'aiment pas non plus l'administration représentée par Georges Haddad, le président de l'université de Paris 1-Sorbonne. Enfin, ils n'aiment pas trop les journalistes au point de créer un automédia et de surveiller les tournages dans la fac.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Des étudiants grévistes tiennent une \"auto-conférence\" au centre Tolbiac de l\'université Paris-I, le 5 avril 2018.
Des étudiants grévistes tiennent une "auto-conférence" au centre Tolbiac de l'université Paris-I, le 5 avril 2018. (TOLBIAC AUTO MEDIA / FACEBOOK)