VIDEO. "Jeunes pour le climat" : Rencontre avec trois militants décidés à changer les choses

Ce vendredi 24 mai, les jeunes se sont à nouveau mobilisés pour dénoncer l'inaction des gouvernements au sujet de l'écologie. Brut a rencontré trois d'entre eux.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans les rues, le cri des jeunes se fait toujours entendre. En France, ce vendredi 24 mai est un énième jour de mobilisation du mouvement "Jeunes pour le climat" qui ferraille contre le réchauffement climatique depuis plusieurs mois. Adèle, Marin et Solène ont activement participé à ces manifestations et tous ont eu la même source d'inspiration : Greta Thunberg. La jeune Suédoise a initié ces grèves devenues mondiales avant d'interpeller à plusieurs reprises les responsables politiques et les chefs d'entreprise, notamment à la COP 24 en décembre 2018. "Demander aux dirigeants, partout, d'écouter les scientifiques, c'est un message très puissant", relève Solène.

Des questions, une révolte 

Instaurer une taxe carbone ? Développer l'agriculture biologique ? Sanctionner les pollueurs ? Les trois militants se questionnent et soulèvent des idées pour remettre sur pied cette "biodiversité fragile" mais aussi pour "demander des comptes à l'État." Ils s'accordent sur le fait que leur génération devra faire face à une "catastrophe", une situation qui les contraint à sortir du silence. Pour ces jeunes, cela ne fait aucun doute, l'heure du changement a sonné.

Ce vendredi 24 mai, les jeunes se sont à nouveau mobilisés pour dénoncer l\'inaction des gouvernements au sujet de l\'écologie. Brut a rencontré trois d\'entre eux.
Ce vendredi 24 mai, les jeunes se sont à nouveau mobilisés pour dénoncer l'inaction des gouvernements au sujet de l'écologie. Brut a rencontré trois d'entre eux. (BRUT)