Éducation : les collégiens privés de portable

Le ministre de l'Éducation nationale a confirmé qu'il ne souhaite pas que le téléphone ait sa place dans les cartables. L'expérience est déjà menée dans un collège près de Toulouse (Haute-Garonne). Reportage.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dix minutes avant l'ouverture du portail, ces collégiens sont déjà très occupés avec leurs portables. Mais pour franchir la grille du collège, ils doivent être rangés au fond du sac ou dans la poche, toujours éteints. Ici, l'utilisation du portable n'a jamais été autorisée. Souvent à portée de main, les élèves respectent en grande majorité le règlement. Les professeurs approuvent.

Personne ne conteste cette interdiction

Précisément, ce jour-là, Léa n'a pas eu de chance : on l'a prise en flagrante utilisation de son portable. À la troisième fois, les parents de la collégienne seront appelés pour récupérer le téléphone. Toutes les infractions sont consignées dans un cahier, mais il y en a de moins en moins. Personne ne conteste cette interdiction, ni professeurs ni parents, et même sans portables, les élèves savent encore communiquer leur joie de vivre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Michel Blanquer a confirmé l\'interdiction à la rentrée 2018 du téléphone portable pour les élèves des écoles et collèges, mesure qui figurait dans le programme de campagne d\'Emmanuel Macron (Image d\'illustration).
Jean-Michel Blanquer a confirmé l'interdiction à la rentrée 2018 du téléphone portable pour les élèves des écoles et collèges, mesure qui figurait dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron (Image d'illustration). (MAXPPP)